JEUX INTERDIS…

Le corps s’exprime, s’évade, se fond, s’abime ou se perd puis se restitue dans un instantané, un moment que seule la photographie peut fixer afin qu’un autre regard puisse entrer en contemplation et s’y perdre à son tour…

Attraction visuelle

Un peu après la chute de la maison mère
Mon double entame l’ascension du souvenir
Sur les marches sculptées dans la lumière
Vers la ligne de fuite posée sur l’avenir.
BT

Le dedans au-dehors

Comment voir Syracuse sans carte ni boussole
Et s’arracher à la loi implacable de notre solitude
Faut-il suivre la ligne rouge qui borde l’horizon
Jusqu’aux limites du monde où attend l’aurore
Loin des murailles de notre ancienne demeure
Vers ce pays sans chaînes où roulent les montagnes
Comment donc entrer dans la lumière du dedans.
BT

Matador

Ici-bas tout n’est que résistance
L’ombre informe dévore la lumière
L’aiguille du temps perce le bitume
L’homme affronte son éternité.
BT

Sittng bull

Parfois j’invoque ma part de sauvagerie
Laissant grandir la tâche de la colère
Et le parfum de mes intimes révoltes
Accroupi sur le sentier de la guerre
Là où périssent les rêves de grandeur
Joli matin calme au milieu du tumulte
Oú s’entrecroisent la vie et la mort.
BT

La tour prend garde

Sur le sol binaire on pose des appâts
Simples artifices aux membres élastiques
Boutures incertaines d’un jardinier naïf
Dans un jeu de dames sans queue ni tête
Où fondent parfois des étoiles polaires
Sur le sol lunaire que j’ai créé pour toi.
BT

Deux chevaux…
Sur une peinture d’Airjp Tagman

Ce qu’il faut de patience pour atteindre la mer
Ces choses qu’on laisse sur le quai de la vie
Bagages en souffrance et projets sans visa
Glissent lentement vers l’oubli après avoir été
Nous reste sur les mains des traces de peinture
De quoi se souvenir de nos lustres passés
Après que la vielle mécanique soit grippée.
BT