LA COLÈRE

Quand le rouge s'évade de nos cœurs meurtris…

Après que le vent mauvais de la barbarie se soit abattu sur le sol de France en 2015, le sang ne fait qu’un tour et tente de se frayer un chemin vers la colère qui nous hante. Ce sentiment d’impuissance mêlè à l’inconcevable fragilité de notre société se doit d’être exprimé haut et fort pour ne pas être étouffé par l’habitude de l’injustice contenues dans l’oubli.